La volaille de Bresse

Préférée des amateurs de bonne chère et des chefs cuisiniers les plus renommés, la Volaille de Bresse est présente sur toutes les bonnes tables de la France gourmande. Avec ses couleurs Bleu-Blanc-Rouge et son goût fin, elle saura vous séduire en toutes circonstances !

La Volaille de Bresse est la seule, en France, en Europe et dans le monde entier, qui bénéficie, depuis 1957, d’une A.O.C.. En 1996, l’Europe reconnait les qualités de la Volaille de Bresse et lui attribue l’Appellation d’Origine Protégée (AOP).

Située sur les départements de l’Ain, de la Saône et Loire et d’une partie du Jura, la Bresse est un territoire d’environ 100 km de long et 40 km de large dont les limites furent strictement précisées pour déterminer la zone de production permettant de donner l’Appellation d’Origine Contrôlée.

Veuillez cliquer pour voir le détail des volailles :

  • Poulet de Bresse

    Le Poulet de Bresse est une volaille sportive, qui prend le temps de vivre et de croître naturellement durant plus de 150 jours en moyenne (contre 40 jours pour un poulet standard).

    À la suite de cette longue phase de vie en liberté, les poulets sont engraissés dans de petites cages en bois, les « épinettes », situées dans un local calme et sombre durant 2 semaines au minimum.

    Cette période permet de parfaire l’infiltration des graisses dans les muscles qui procurent le moelleux et le goût caractéristique du poulet de Bresse : chair ferme, juteuse et goûteuse.

  • Pintade de Bresse

    La Pintade élevée en liberté est une volaille mâture à la chair jaune, ferme et juteuse avec des saveurs alliant finesse et caractère sauvage.

    Les pintades produites en Bresse ne disposent pas de l’Appellation d’Origine. Pourtant cette traditionnelle région de basse-cour est réputée pour la notoriété de ses élevages de pigeons, canards ou pintades.

    Nous vous proposons des femelles des « poulardes de pintades » car nous trouvons que ces poulardes sont plus intéressantes au niveau goût que les chapons de pintades.

  • Poularde de Bresse

    La Poularde de Bresse est une volaille femelle sélectionnée parmi les meilleures poulettes, les plus rondes et les plus lourdes au moment de la mise dans de petites cages en bois, les « épinettes ».

    Les poulardes sont âgées de plus de 22 semaines. Le prolongement de leur engraissement durant 4 semaines au minimum est surveillé, tout au long de l’année, afin d’éviter l’entrée en ponte.

    L’engraissement prolongé de la poularde lui assure une chair extrêmement tendre et juteuse, caractères accentués par le roulage notamment pratiqué à l’occasion des fêtes de fin d’année.

  • Pigeon de Bresse

    Le pigeon est un petit oiseau qui, sauvage, est considéré comme un gibier.

    Le pigeon de Bresse est de lélevage, il est donc considéré comme volaille.

    La renommée des volailles de Bresse est établie depuis de longues années. Aussi loin qu'on puisse remonter dans lhistoire, il est question de cet élevage qui rencontra en Bresse des conditions si avantageuses.

    Le pigeon de Bresse possède une viande de couleur rouge brune, très savoureuse et fine.

    Le plus souvent, on le cuit désossé et farcie. Il est généralement rôti, ou grillé. Sa cuisson doit être parfaite, car il se doit dêtre mangé rosé. Cependant on peut aussi le préparer braisé, en ballottine.

  • Dinde de Bresse

    La Dinde de Bresse AOP est une volaille de tradition à la chair fondante et aux arômes développés.

    Les Dindes de Bresse sont issues de dindonneaux âgés d’un jour et sont élevés selon les mêmes règles que les gallinacés.

    Dès le mois de septembre, les dindes profitent de la consommation des épis de maïs.

    Les Dindes de Bresse s’engraissent dès la Toussaint dans leur bâtiment où sont aménagés des perchoirs.

    L’engraissement des Dindes de Bresse du Domaine leur confère une chaire fondante et de grande qualité.

  • Chapon de Bresse

    Le Chapon de Bresse AOP est une volaille d’exception à chair moelleuse, fondante et persillée avec une saveur très développée.

    Le Chapon de Bresse est un mâle né à la fin de l’hiver et sélectionnée en début de printemps parmi les plus belles et les plus grosses afin d’être castré. La castration est à l’origine du développement du « persillé » qui provient de l’infiltration régulière de la graisse dans les tissus musculaires.

    La croissance prolongée des chapons, contrairement à celle des poulets, accentue le dépôt de graisses intramusculaire et sous la peau et lui assure une qualité gustative exceptionnelle : sa chair est moelleuse, fondante et persillée et de saveur très développée.

    Le Chapon de Bresse est la star des concours ou Glorieuses qui chaque année se déroulent avant les fêtes en Bresse.

  • Oie de Bresse

    L’oie de Bresse n’a jamais eu de standard homologué - ni même de description précise. Le numéro du 15 avril 1929 de la revue la Vie à la campagne indique : « Loie Bressane ne se présente pas avec un caractère de netteté égalant, par exemple, le type de l’oie du Poitou ou du Bourbonnais. Sauf quelques exceptions, les troupeaux ne donnent pas le sentiment de lhomogénéité désirable. Cette oie nous paraît être de taille moyenne, plutôt petite, dun modèle plus léger et plus dégagé que loie du Bourbonnais. »

    Vers 2000, les éleveurs du Bresse Gauloise Club décident de resélectionner loie de Bresse. Mais, le nom de Bresse étant protégé par une A.O.C. et ils décident donc de lappeler « oie de l’Ain ».

Copyright © 2017 - Boucherie Nouvelle - Ludovic Dulongcourty

Nous attirons votre attention sur le fait que tous les produits mentionnés ne sont pas nécessairement toujours disponibles.

  • L’oie de Bresse n’a jamais eu de standard homologué - ni même de description précise. Le numéro du 15 avril 1929 de la revue la Vie à la campagne indique : « Loie Bressane ne se présente pas avec un caractère de netteté égalant, par exemple, le type de l’oie du Poitou ou du Bourbonnais. Sauf quelques exceptions, les troupeaux ne donnent pas le sentiment de lhomogénéité désirable. Cette oie nous paraît être de taille moyenne, plutôt petite, dun modèle plus léger et plus dégagé que loie du Bourbonnais. »